Navigation
Vous êtes ici : Accueil La Bible
« Novembre 2018 »
Novembre
DiLuMaMeJeVeSa
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930
Actions sur le document

La Bible au XIVe et XVe siècle

Le premier livre imprimé selon la technique des caractères mobiles mise au point par Gutenberg en 1443 est une Bible latine qui a été tirée à 150 exemplaires.

 


Gutenberg Gutenberg

Le premier livre imprimé selon la technique des caractères mobiles mise au point par Gutenberg en 1443 est une Bible latine qui a été tirée à 150 exemplaires.
 
 
À cette époque dans le monde occidental,
lorsqu’on parle d’Écriture sainte,
on comprend ce corpus de textes
traduits en langue latine et attribués à saint Jérôme.
 
 
Le contenu du livre est encore sujet à variations :
quelques flottements subsistent
sur la liste des livres de la version grec
qui ont été exclus du canon hébreu
au Ier siècle de notre ère par le judaïsme rabbinique.

 


Entre 1453 et 1500,

on recense 80 éditions de la Bible latine dans toute l’Europe,
mais encore aucune édition dans une langue populaire.
 
C’est que l’Église officielle n’encourage pas l’usage des traductions :
elle y voit un risque d’hérésie,
si chacun se met à interpréter la Bible à sa manière en se coupant de la tradition
développée depuis les Pères de l’Église.
 
 
Pourtant, certains mouvements qui aspiraient à une prédication plus fidèle aux Écritures
ont tenté au cours des siècles précédents de diffuser de façon plus ou moins clandestine
des traductions de la Bible.
 
On peut citer pour mémoire les disciples de Pierre Valdo qui traduisent des passages
des évangiles en langue romane (XIIe siècle),
et Wyclif et les lollards qui le font en langue anglaise (XIVe siècle).
 
 

En français, la première traduction date seulement du début du XIVe siècle.
 
Il s’agit d’une Bible historiale, c'est à dire que l’épopée biblique est réécrite
sous la forme d’une histoire sainte qui reprend de façon linéaire les principaux
événements décrits dans la Bible, depuis la création du monde,
jusqu’à la venue du Christ et la naissance de l’Église.
 
 
 
L’auteur est un certain Guyard des Moulins.
 
À la même époque, se diffusent des petits livrets manuscrits ou xylographiés
contenant un résumé de quelques passages bibliques, assortis de conseils de piété,
d’où le nom de « Bibles moralisées » que l’on a donné à ces livrets.
 

Il faut attendre 1498 pour que soit imprimée la première Bible en français,
mais c’est encore une Bible historiale, révisée par Jean de Rély,
confesseur du roi Charles VIII, et abondamment illustrée de gravures sur bois.
 
 
Bible de Gutenberg
Bible de Gutenberg